Category Archives: Mes conférences

Demain à Neuilly (92) pour intervenir devant élèves et parents

Je serai demain, lundi 18 février 2013, toute la journée au collège et lycée Sainte-Marie de Neuilly-sur-Seine (92), à la demande de la direction de cet établissement.

Je donnerai trois conférences devant les élèves de 4èmes, de 3èmes et de secondes sur «Comment bien utiliser les nouvelles technologies et en particulier les réseaux sociaux comme Facebook».

Le soir, j’interviendrai à 20h30 devant les parents des élèves de ces mêmes classes, sur le thème «Internet, téléphone portable, Facebook… : comment aider nos enfants à utiliser au mieux ces outils».

Ces conférences sont réservées aux élèves et aux parents d’élèves de cet établissement scolaire.

Demain à Sainte-Maxime (83) pour intervenir devant les familles sur le thème «Les Nouvelles Technologies et l'Enfant»

Je serai demain, jeudi 13 décembre, à Sainte-Maxime (83) pour intervenir à 20H00, devant des adultes, à la Médiathèque de Sainte-Maxime sur le thème des «Nouvelles Technologies et l’Enfant».

Cette conférence est organisée par l’association Actifs Pitchoun (http://www.actifspitchoun.fr/) et la Médiathèque de Sainte-Maxime (http://www.sainte-maxime.com/fr/sejour/LA-MEDIATHEQUE.html).

Les places étant gratuites mais limitées, il est conseillé de réserver au 04 94 56 77 70 (Médiathèque de Sainte-Maxime) ou par mail : contact@actifspitchoun.fr (Actifs Pitchoun).

Un buffet sera proposé à l’issu de la conférence.

20H00

Lieu : Carré Léon Gaumont, 107 Route du Plan-De-La-Tour, 83120 Sainte-Maxime

Demain et après-demain à Nice (06) pour intervenir devant élèves et parents du collège-lycée Stanislas

Je serai demain lundi 10 décembre et après-demain mardi 11 décembre à Nice (06) pour intervenir devant les élèves de quatrièmes et de secondes du collège-lycée Stanislas, sur le thème du bon usage des nouvelles technologies.

Mardi 11 décembre, je donnerai à 20H30, dans ce même établissement, une conférence destinée aux parents : «Facebook, Internet, jeux vidéo, téléphones mobiles… Comment aider nos enfants à utiliser au mieux les nouvelles technologies ?».

Ces conférences sont organisées par la direction du collège-lycée Stanislas, avec la participation de l’APEL.

Demain, jeudi 15 novembre, à Chevilly-Larue (94) pour parler des réseaux sociaux

Je serai demain, jeudi 15 novembre 2012, à 18H30, à Chevilly-Larue (94) pour intervenir sur le thème des réseaux sociaux et des enfants, à l’invitation de la Médiathèque Boris Vian de Chevilly-Larue.

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs, Facebook est un phénomène de société qui compte de plus en plus de jeunes et très jeunes adeptes.

Bien utilisé, c’est un formidable outil de communication, mais bien souvent enfants et adolescents y dévoilent beaucoup trop d’informations.

Une rencontre pour aider les parents à accompagner leurs enfants sur ce réseau social en ligne.

Attention changement d’horaire : 18H30, à La Maison pour Tous, rue du Béarn, 94550 Chevilly-Larue.

Télé, ordi, jeux vidéo… : conseils pour les enfants du primaire

Je suis intervenu la semaine dernière à Modane (73), à la demande du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) et de la mairie de cette ville, sur le thème du bon usage des écrans : le jeudi dans la journée devant tous les collégiens et, le soir, devant les parents, les enseignants et les éducateurs ; le vendredi matin devant tous les élèves du primaire.

Les écrans peuvent constituer de formidables « fenêtres sur le monde ». Mais peuvent aussi poser un certain nombre de problèmes. Il faut en avoir conscience pour pouvoir, dès que possible, entamer un dialogue constructif avec ses enfants et prendre quelques mesures préventives.

Plusieurs professeurs des écoles m’ont demandé de publier les conseils que j’ai proposés pour les enfants de CP, CE1, CE2, CM1 et CM2, afin de pouvoir ensuite transmettre cette liste aux parents. La voici :

• pas d’ordinateur, de console de jeux ou de télévision dans les chambres des enfants. L’écran, quel qu’il soit, doit être dans une pièce commune où les parents peuvent voir ce qui se passe et réguler l’utilisation par les enfants ;

• l’idéal, à cet âge, est moins d’une heure – si possible une demi-heure – d’écrans (ordinateur ou jeux vidéo ou télévision) au total par jour ; les enfants du primaire doivent jouer, faire du sport, lire, se promener…

• votre enfant dit qu’il s’ennuie et réclame de pouvoir regarder la télévision ? Laissez-le seul quelques minutes et vous aurez la bonne surprise de le voir faire fonctionner son imagination pour trouver une occupation…

• pas d’écran (ordinateur, jeux vidéo, télévision…) le matin avant l’école ou le soir après le dîner. Les enfants sont très sensibles à l’énergie qui se dégage des images (enchaînement rapide des séquences, bande sonore plus forte, dispute entre les personnages d’un dessin animé…), l’emmagasinent et se retrouvent excités au début des cours ou au moment de s’endormir.

• ne laissez pas seul un enfant devant un écran : on ne sait pas ce qui peut lui faire peur. Par exemple, une scène qui nous semble tout à fait banale dans un dessin animé peut lui rappeler un mauvais souvenir et provoquer une forte émotion chez lui. Si un adulte ne se trouve pas à proximité, l’enfant ne pourra pas évacuer ses sentiments par la parole.

• respecter les pictogrammes et le bon sens ! Le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) a mis au point une classification pour indiquer si telle ou telle émission est visible par des enfants de tel ou tel âge. La classification PEGI propose des jeux vidéo adaptés à tel ou tel âge. Enfin, à titre personnel, j’estime que les enfants de moins de 11 ans ne disposent pas de la maturité intellectuelle et affective nécessaire pour regarder les journaux télévisés.

• prévenez vos enfants qu’ils peuvent rencontrer des contenus qui les mettront « mal à l’aise ». Que cela peut arriver à n’importe qui, que ce ne sera pas de leur faute et qu’ils ne doivent surtout pas hésiter à en parler à un adulte (parent, grand parent, enseignant…), là encore pour qu’ils puissent se libérer par la parole.

• enfin, n’oubliez pas de mettre en garde vos enfants contre la publicité. Par exemple, en les prévenant que « la publicité veut te faire croire que tu as besoin de cet objet pour être heureux, alors que ce n’est pas vrai. »

Ces conseils sont une synthèse des recommandations recueillies auprès des spécialistes (psychiatres, pédopsychiatres, sociologues, spécialistes des images…) interrogés lors de la rédaction de mes ouvrages consacrés à l’impact des écrans sur les enfants et parus aux éditions Télémaque :

Les enfants face aux écrans

Les 90 questions que tous les parents se posent : Internet, téléphone mobile, jeux vidéo

Copyright 2018 Jacques Henno – Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

Ce soir à Evreux (27) pour donner des conseils aux parents sur l'utilisation d'Internet et des réseaux sociaux par leurs enfants.

Je serai ce soir, jeudi 4 octobre 2012, à Evreux, dans l’Eure (27), pour donner une conférence sur le thème : « Internet et les réseaux sociaux : comment aider nos enfants à les utiliser au mieux?»

Cette conférence est gratuite et ouverte à tous les parents et éducateurs.

Elle est organisée par l’UDAF de l’Eure (Union départementale des Associations Familiales – 02 32 29 67 00 – http://www.udaf27.org/)

20H30

32, rue Jacquard 27000 Evreux


View Larger Map

Demain à Nantes pour parler des nouvelles technologies et des réseaux sociaux devant enfants et parents.

Je serai toute la journée de demain mardi 2 octobre à Nantes pour :

• donner le matin et l’après-midi deux conférences réservées aux élèves de 5èmes du collège Blanche de Castille sur le thème du bon usage des nouvelles technologies ;

• donner le soir une conférence, ouverte à tous les parents, sur les réseaux sociaux, dans le cadre de la semaine « Questions de Parents » organisée par la ville de Nantes.

«Parents, quelles attitudes adopter face aux réseaux sociaux ?»

Je tenterai de répondre aux préoccupations et besoins d’informations des familles sur l’utilisation des réseaux sociaux qui font entièrement partie de la vie de leurs enfants aujourd’hui. Quels sont les aspects positifs et négatifs de ces outils ? Quel dialogue de prévention faut-il mettre en place avec ses enfants à ce sujet ? Quels outils peut-on utiliser pour protéger la vie privée de ses enfants sur ces réseaux ?

Cette intervention est organisée avec le soutien de l’Union Départementale des Associations Familiales (UDAF).

20H30

Salles municipales Manu – Salle de conférence

10, boulevard Stalingrad – Bus 12 et Tram 1 arrêt ‘Manufacture’

Vous pouvez retrouver ces informations sur le programme de Questions de Parents :

http://www.questionsdeparents.nantes.fr/webdav/site/questionsdeparents/shared/QDP2012/Images/Programme%20Questions%20de%20parents%202012.pdf

J'étais ce matin à Vannes (56) pour intervenir devant 600 professionnels du placement familial

Je suis intervenu ce matin devant plus de 600 professionnels qui assistaient aux journées d’études de l’ANPF (Association Nationale des Placements Familiaux) qui se tenaient à Vannes, dans le Morbihan (56). Le thème de ce congrès de deux jours était : « Comment, au sein des équipes de Placement Familial, se saisir des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour assurer la continuité des missions éducatives et d’accompagnement ? » J’ai donné une conférence, suivie d’une séance de questions-réponses avec l’auditoire, sur : «Comment les éducateurs et les familles d’accueil peuvent aider les enfants à utiliser au mieux les nouvelles technologies».

Demain à Paris pour parler devant des collégiens du bon usage des nouvelles technologies

Je serai demain mardi 25 septembre 2012 à Paris pour intervenir devant les élèves de 5èmes et de 6èmes du groupe scolaire Notre-Dame de France, sur le thème du bon usage des nouvelles technologies, à l’invitation de l’association des parents d’élèves de cet établissement.

Ces conférences sont réservées aux élèves du groupe scolaire Notre-Dame de France.

Twitter attire-t-il vraiment plus d’adolescents français ?

Un récent article du Figaro suggère que les jeunes Français se tournent de plus en plus vers Twitter. Cela ne correspond pas à mes constatations auprès de nos collégiens et de nos lycéens.

Le Figaro a publié en début de semaine un article affirmant que les “Les adolescents français migrent vers Twitter” : «[…] Quelque 16% des 15-24 sont déjà sur le réseau de micro-blogging en France, selon les derniers chiffres de l’institut ComScore. La plupart sont des jeunes adultes, mais Twitter séduit doucement les lycéens. Une étude du Pew Center, une fondation américaine qui explore les pratiques numériques, montre qu’en juillet, 16% des jeunes âgés de 12 à 17 ans disaient utiliser Twitter contre seulement 8% il y a deux ans […]»

D’abord, quelques remarque sur ces chiffres :

• ComScore m’a communiqué les mêmes données que celles auxquelles Le Figaro a eu accès ; et, effectivement, ComScore montre qu’en France le nombre de 15-24 ans (visiteurs uniques) qui se sont rendus sur le site Twitter.com  a augmenté de 50% entre mai 2011 et mai 2012. Mais ont-ils tous ouvert un compte Twitter ? Et quelle est proportion d’adolescents ? En revanche, un chiffre me semble intéressant à relever parmi les données que Twitter m’a envoyées : 56% de ces nouveaux visiteurs sont des filles.

• l’étude du Pew Research Center citée dans l’article du Figaro ne peut s’être intéressée qu’à des jeunes Américains et ne concerne donc pas les Français ; et je n’ai pas trouvé sur le site du Pew Research Center d’études sur ce sujet datant de juillet 2012. Par contre, j’ai trouvé un document (http://www.pewinternet.org/Reports/2011/Teens-and-social-media/Part-1/Social-network-sites.aspx) avec les chiffres cités par le Figaro mais s’appuyant sur des données d’avril-juillet 2011 et de fin 2009.

D’une façon générale, la tendance décrite dans l’article du Figaro ne correspond pas à mes constatations sur le “terrain”. J’interviens régulièrement devant des collégiens et des lycéens pour leur parler du bon usage des nouvelles technologies (voir www.lesconfs.net). A chaque fois, je leur demande s’ils sont sur Twitter. C’est le cas pour un ou deux élèves, au maximum, par classe.

Explication : il y a un frein technique. Certes, on peut Twitter par SMS ou via le site mobile.twitter.com, mais pour tirer pleinement profit de ce réseau social, mieux vaut possèder un smartphone (iPhone, Android, BlackBerry ou Windows Phone 7). Or, encore très peu de lycéens – et encore moins de collégiens – possèdent ce type de téléphone. En revanche, beaucoup de jeunes adultes et en particulier de jeunes femmes (d’où sans doute la proportion légèrement plus importante de filles dans l’étude ComScore) s’en achètent un dès qu’ils le peuvent.

Enfin, il est important de noter que les jeunes qui ouvrent un compte Twitter n’abandonnent pas systématiquement Facebook ; ils gèrent leurs deux profils en même temps !

Copyright 2013 Jacques Henno – Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur