Comment Zynga pousse nos ados à jouer toujours plus sur Facebook

Ferme dans Farmville

Jeu Farmville

J’ai publié ce matin un article dans le quotidien Les Echos sur les astuces marketing que la société Zynga, basée à San Francisco, utilise pour nous faire jouer aux multiples jeux (Farmville, Cityville, MafiaWars…) qu’elle propose sur le réseau social Facebook : « L’éditeur du jeu Farmville ne veut pas s’arrêter de croître »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.