Les ampoules LED sont-elles dangereuses pour les yeux des enfants ?

Les ampoules LED consomment peu, durent longtemps et procurent une forte lumière. Mais des travaux récents suggèrent l’existence d’effets sanitaires potentiels.

Une ampoule LED

Une ampoule LED

Les LED (Light Emitting Diodes ; en français : DEL pour diodes électroluminescentes) sont des composants optoélectroniques qui émettent de la lumière lorsqu’ils sont traversés par un courant électrique. Leurs applications sont extrêmement nombreuses (pour des écrans géants de très grande taille, par exemple), mais le grand public les connaît essentiellement à travers leur utilisation comme voyants lumineux sur des appareils électroménagers, dans les flashes des téléphones portables, comme ampoules domestiques, dans des lampes de poche, etc.

Les ampoules LED connaissent un grand succès, car elles ont la réputation de consommer peu d’électricité, de durer longtemps et de bien éclairer. Surtout, contrairement, aux ampoules fluorescentes, elles s’allument instantanément (on dit que leur « inertie lumineuse » est quasi nulle).

Mais plusieurs études suggèrent qu’elles peuvent présenter un risque pour les yeux des enfants.

D’abord, « parce que qu’elles ne diffusent pas une lumière ordinaire, mais une lumière bien plus riche en longueurs d’onde correspondant au bleu de celle du jour », explique l’Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) dans le numéro 26 de sa revue Science & Santé. Or, sans même parler de ses effets sur l’endormissement,  la lumière bleue est « reconnue pour ses effets néfastes et dangereux sur la rétine » expliquait déjà l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail) en 2010.

En outre, « par unité de surface, une LED émet une quantité plus importante de lumière qu’un néon », poursuit l’Inserm.

Les récents travaux d’une équipe de l”Inserm permettent de mieux comprendre l’effet des LED sur les yeux. « Grâce à des analyses moléculaires effectuées sur des rats, ces chercheurs ont mis en évidence qu’une exposition à une source lumineuse issue de LED entraînait, au niveau de la rétine, un stress oxydant, responsable de dommages importants. On parle alors de toxicité rétinienne », affirme l’Inserm

En attendant qu’une norme adaptée aux LED voie le jour, l’Anses recommande, entre autres « d’éviter l’utilisation de sources de lumière émettant une forte lumière froide (lumière riche en couleur bleue) dans les lieux fréquentés par les enfants (maternités, crèches, écoles, lieux de loisirs, etc.) ou dans les objets qu’ils utilisent (jouets, afficheurs lumineux, consoles et manettes de jeu, veilleuses nocturnes, etc.). »


 

Le numéro 26 de la revue Science & Santé de l’Inserm est téléchargeable au format PDF en suivant ce lien :

http://www.inserm.fr/mediatheque/infr-grand-public/fichiers/science-sante/ss26_juillet_aout_2015

Le rapport de l’Anses est disponible au format PDF ici :

https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2008sa0408.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *