Non à Facebook pour les moins de 13 ans !

Le Wall Street Journal, grand quotidien financier et économique américain, a révélé ce matin sur son site Internet (http://blogs.wsj.com/digits/2012/06/04/kids-find-a-way-to-facebook/) que Facebook, selon certaines sources, préparait l’ouverture de son réseau aux moins de 13 ans.


L’accès de ces enfants à Facebook se ferait sous le contrôle de leurs parents : les comptes des enfants seraient liés à ceux de leurs parents qui pourraient contrôler les nouveaux contacts de leurs enfants ou les applications (jeux… ) que ces derniers pourraient utiliser.


Cela permettrait à Facebook d’élargir son audience et donc d’augmenter ses revenus publicitaires. Mark Zuckerberg avait d’ailleurs déjà annoncé en mai 2011 qu’il souhaitait ouvrir son réseau aux moins de 13 ans, malgré l’interdiction de la loi COPPA*.


Cela permettrait également de mettre fin à une hypocrisie : tout le monde sait que beaucoup d’enfants de moins de 13 ans sont déjà inscrits sur le réseau social. J’interviens régulièrement devant des élèves dans des établissements scolaires et en CM2 (les enfants ont entre 10 et 11 ans), un tiers d’entre eux sont déjà inscrits sur Facebook !


Personnellement, ce qui me poserait le plus de problème dans l’ouverture de Facebook aux moins de 13 ans, c’est que cela encouragerait de jeunes enfants à se connecter à ce réseau alors qu’ils n’auraient pas encore la maturité nécessaire.


Ils vont aller sur Facebook pour faire comme leurs grands frères, leurs grandes sœurs et leurs copains ; mais, de fil en aiguille, ils vont se retrouver à raconter toute leur vie. Ils vont ainsi prendre l’habitude de renoncer à toute notion de propriété sur leurs données personnelles et plus largement sur leur vie privée, leur intimité. Ils s’en accommoderont à un âge où ils manquent complètement de recul par rapport à ce problème.

Et du coup, une fois parvenus à l’adolescence, un âge où justement ils pourraient commencer à avoir la maturité et l’esprit critique nécessaires pour évaluer leur environnement et leur interaction avec cet environnement, ils ne le feront plus, car Facebook fera totalement partie de leur vie.

Jacques Henno

__
*En 1998, la FTC (Federal Trade Commission), l’agence fédérale en charge du droit de la consommation aux États-Unis, a promulgué un texte, appelé COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act – Loi sur la protection des données personnelles des enfants en ligne), qui protège les moins de 13 ans d’une utilisation abusive de leurs informations personnelles sur Internet, à des fins commerciales. Les sites web américains qui souhaitent collecter le nom, le prénom, l’adresse postale ou l’e-mail d’un enfant de moins de 13 ans doivent obtenir l’autorisation d’un de ses parents, ce qui implique une longue procédure de recueil et de vérification de cet accord. Pour éviter ces complications administratives, la plupart des sites américains, comme Facebook – qui, rappelons-le, est basé en Californie, aux États-Unis –, ont choisi de refuser l’accès de leurs services aux moins de 13 ans.

Copyright 2013 Jacques Henno – Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *